top of page
Rechercher
  • bienvivreenvallesp0

Un succès pour les troisièmes rencontres écologie à Céret sur le thème de l’Alimentation 11 mars 23



Beaucoup de monde : la salle de l’union à Céret, samedi 11 mars, était pleine à craquer pour accueillir nos intervenants : Pierre Daïder, Sébastien Levionais et Dominique Paturel. Il s’agissait des 3èmes rencontres écologie de BIEN VIVRE EN VALLESPIR, co-organisées avec VALLESPIR TERRES VIVANTES et LES AMIS DU MONDE DIPLOMATIQUE. Le thème : Autonomie alimentaire et sécurité sociale alimentaire L’animation de la soirée était assurée par Pierre Stoeber


Nos excuses pour ceux et celles qui n’ont pu avoir de place. Pour les prochaines rencontres nous devront prévoir une salle plus grande.


Pierre Daïder, introduit le sujet dans le contexte actuel : désormais, le changement climatique est reconnu incontestablement comme une réalité liée aux activités humaines. Ce fait est établi par les États et la communauté scientifique comme étant sans équivoque. La transition alimentaire devient donc une nécessité incontournable. Cette alternative à laquelle nous sommes confrontés nous oblige à réfléchir collectivement sur des solutions innovantes capables de répondre aux enjeux. La réflexion autour d’une sécurité sociale de l’alimentation (SSA) est un exemple de cette démarche.


Sébastien LEVIONOIS est chercheur en agro-écologie à l’INRA : il expose la situation actuelle de l’aide alimentaire. Tout en honorant le travail réalisé par les bénévoles des restos du cœur et autres associations, force est de constater que cette aide, aussi colossale soit elle (1/6ème de la population en France est en « insécurité » alimentaire) ne permet pas de résoudre la question du droit à une alimentation saine pour tous et toutes. : Sébastien énumère les coûts engendrés par ce système, ses logiques et conclue sur la nécessité impérieuse de remettre en question cette gestion. Sous couvert de solidarité et de morale le système actuel sert les intérêts privés d’une minorité : « un projet philanthropique dévoyé par le système productiviste » qui accélère le réchauffement climatique.


Cette assistanat conduit à un profond sentiment d’humiliation chez les populations concernées.

La recherche de solutions respectant à la fois le climat et la dignité des personnes est à l’origine du dispositif expérimental de Sécurité Sociale de l’Alimentation.


Dominique PATUREL est aussi chercheuse à l’INRA dans le secteur « innovation » et celui de « la démocratie alimentaire ». Elle prend la parole pour partager ses compétences sur le dispositif SSA en cours d’expérimentation : l’exemple de Montpellier nous est présenté. Il révèle la richesse et l’ampleur des tâches à réaliser, la diversité des acteurs à mobiliser sur un territoire.



Elle rappelle le contexte historique qui a conduit à la création de la Sécurité Sociale de santé au lendemain de la 2ème guerre mondiale. Comme à cette époque, Il est nécessaire aujourd’hui de réfléchir collectivement à « des politiques ambitieuses et systémiques ». La sécurité sociale de l’alimentation peut le permettre, à travers une allocation donnée à chacun. Elle peut permettre également l’accompagnement la transition agricole qui est indispensable écologiquement pour notre pays. Elle pourrait permettre aux agriculteurs de vivre dignement de leur travail tout en participant à la relocalisation de la production.

Un débat très intéressant a suivi ces interventions. Les acteurs du territoire dans le Vallespir étaient présents pour alimenter la réflexion à l’échelle de notre territoire : AMAP de Céret, Confédération paysanne, Association d’insertion, Animateurs du PAT (plan Alimentaire du Territoire) etc…

Merci à Tous les participants et à leur générosité qui a permis de clore cette soirée par un magnifique et abondant apéro - partagé.


BIEN VIVRE EN VALLESPIR s’est engagé à lutter contre les projets de bétonisation qui aggravent la perte de biodiversité et stérilise les terres agricoles. C’est le cas en particulier à Céret concernant le viaduc et la nouvelle route. Des alternatives à ces projets inutiles et climaticides existent L’heure est à la réflexion sur des solutions positives et efficaces. C’est la raison d’être des RENCONTRES ECOLOS que nous organisons régulièrement pour associer les citoyens et citoyennes aux initiatives et aux débats en cours.



55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page