Rechercher
  • bienvivreenvallesp0

STOP A LA POLITIQUE DU TOUJOURS PLUS DES PYRENEES-ORIENTALES

A l’appel d’un important collectif du département (cf.ci-dessous) des Pyrénées-Orientales (66), une marche citoyenne aura lieu à Céret le samedi 24 septembre 2022 à 10 heures.

Pourquoi cette marche ?

Après un été 2022 de canicules de sécheresse et d’incendies, il est urgent de réagir. Cette marche manifeste la colère et le ras-le-bol des habitants envers des pouvoirs pu- blics qui soutiennent une urbanisation frénétique et irresponsable dans le département.

Le 66 champion du béton

Malgré les rapports du GIEC, la loi Climat et Résilience et le manque d’eau, nous assis- tons à TOUJOURS PLUS de projets destructeurs dans notre département : Viaduc et dé- viation à Céret, déviation de Marquixanes , extension du port d’Argelès, le 3ème quai de Port Vendres et destructions archéologiques, déboisement à Font-Romeu pour créer une piste VTT en zone Natura 2000, usine à bitume dans l’Agly, multiples rocades autour de Perpignan, lotissements à Vinca, Prades, Catllar, Ria, Sorède, Montesquieu, Collioure, Banyuls, Formiguères, Saint-Pierre-dels-Forcats, Les Angles, Bolquère, Cerbère etc., opérations immobilières de luxe à Canet, golf à Villeneuve de la Raho etc. La liste n’est pas exhaustive (cf https://reporterre.net/Villas-golf-route-Stoppons-la-destruction- des-Pyrenees-Orientales


Une logique de développement issue du passé

Un vent d’inquiétude pousse des élus à mettre les bouchées doubles pour lancer, de ma- nière irréversible, des projets destructeurs venus d’un autre temps. En effet, la circulai- re de mise en application de la Loi climat et résilience du 7 janvier 2022, fixe pour les dix prochaines années (2022 - 2031) l’objectif intermédiaire de division par deux du rythme de la consommation d’espaces naturels, agricoles et forestiers. Promoteurs im- mobiliers, constructeurs et autres lobbies routiers exercent par ailleurs de très fortes pressions sur les décideurs. Quant aux habitants, ils sont parfois consultés via des en- quêtes publiques peu transparentes et accessibles, et leurs avis ne sont jamais pris en compte.

De dérogations en contournements, la bétonisation des espaces s’étend donc actuelle- ment à un rythme jamais connu. Rien que sur la zone de Perpignan, 2 811 260 m2 de terres ont été englouties ces 10 dernières années. (Cf. Portail de l’artificialisation des sols, mi- nistère du Développement durable)

Toutes et tous ensembles pour défendre le vivant


Sur l’ensemble du territoire des Pyrénées-Orientales, des dizaines de luttes ont surgi spontanément ces derniers mois en réaction à des projets inutiles et imposés aux habi- tants, contre l’intérêt général. Ensembles, ces associations et collectifs convergent pour faire barrage au TOUJOURS PLUS d’artificialisation et TOUJOURS PLUS de saccage des espaces naturels et agricoles poursuivis par de nombreux élus municipaux et départe- mentaux.

Signataires de cet appel :

Bien vivre en Vallespir, La Confédération paysanne66, Viure, Alternatiba66, A.TTAC66, Albères Terres Vivantes, Association GRAINE, Association des usagers de l’eau 66, Association Préservons la vallée de l’Agly, Argeles Nature Environnement, CEBTA, collectif Anti OGM 66, Citoyens pour le climat 66, Codal’Terre, En commun 66, GNSA, Les écureuils dans les arbres, Greenpeace Narbonne, La Terre c’est nos oignons, La Verveine, LDH 66, LPO 66, SETA, Solidaire 66, Vallespir Terres Vivantes.Port-Vendres et les Port-Vendrais et Port-Vendres Nature Environnement Bien Vivre en Pyrénées Catalanes66 Avec le soutien de Frene 66.des-Pyrenees-Orientales.

84 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout